menu
recherche
Je recherche une recette :
Qu'y a-t-il dans le frigo ?
recette

Confiture de vieux garçon

Ce grand classique se déguste traditionnellement aux alentours de Noël mais se prépare au moins 3 mois avant. Malgré son nom, la confiture de vieux garçon n'est pas véritablement une confiture, elle est composée de fruits macérés dans de l'eau de vie.
Le mot de l'auteur :
La durée de la recette dure le temps d'une saison : l'été. Vous choisissez les fruits parmi les fruits de saison et en remplissez le bocal au fur et à mesure de leur apparition sur les étals des marchés.
Préparation : environ 10 min/sorte de fruits - Repos : au moins 3 mois (macération) - Niveau : très facile
Ingrédients pour un grand bocal :
• 1 kg de fruits mélangés de votre choix récoltés tout au long de l'été (fraises, abricots, framboises, cerises, poires, pêches, nectarines, groseilles, reines-claudes, raisins, mirabelles, etc.)
• 1 kg de sucre en poudre
• 1,5 l d'eau de vie blanche (40 à 45°)
Versez de l'eau de vie dans un grand bocal (à ouverture assez large) jusqu'au tiers de sa hauteur.

Au fil de l'été, remplissez le bocal avec les fruits de saison de votre choix : lavez-les (sauf les framboises) et séchez-les dans un linge, coupez-les si besoin (voir ci-dessous "la préparation des différents fruits") puis disposez-les dans le bocal en ajoutant à chaque fois leur poids de sucre.

Ajoutez de l'eau de vie au fur et à mesure que le bocal se remplit : il faut que les fruits soient toujours bien recouverts. Ne remuez pas le bocal, disposez-le dans un endroit sombre et frais.

Quand le bocal est tout à fait rempli, fermez-le hermétiquement et laissez macérer cette confiture de vieux garçon dans un endroit sec, sombre et frais pendant au moins 3 mois.

La préparation des différents fruits de la confiture de vieux garçon :

- les fraises : choisissez-les petites ou moyennes, laissez-les entières, équeutez-les.
- les cerises : laissez-les entières, non dénoyautées, avec la queue.
- les abricots : dénoyautez-les et coupez-les en quartiers.
- les framboises : ne les lavez pas, équeutez-les
- les groseilles et cassis : ne les lavez pas, égrappez-les.
- les pêches : coupez-les en petits quartiers.
- les nectarines : ne les pelez pas, coupez-les en petits quartiers
- les poires : ne les pelez pas, coupez-les en grosses tranches (en ôtant les grains et les parties dures qui se trouvent au centre).
- les raisins : égrappez-les.
- les reines-claudes : choisissez de petites reines-claudes, gardez-les entières et non dénoyautées.
- les mirabelles : laissez-les entières et non dénoyautées.
Suggestion :
Dégustez la confiture de vieux garçon avec de la glace aux amandes, du riz au lait ou du fromage blanc.
Bon à savoir :
• 
Choisissez des fruits fermes, sains et mûrs.
• 
Evitez les fruits exotiques et les agrumes.
• 
L'ouverture du bocal doit être bien large pour extraire facilement les fruits au moment de la dégustation.
• 
L'eau de vie blanche ne modifie pas le goût des fruits. Elle est commercialisée sous le nom d'"alcool pour fruits en conserve" ou "eau-de-vie".
Pour diluer l'alcool j'ai mis l'eau dans l'alcool et mon calvados est devenu trouble !!!
Je l'ai filtré en le passant 2 fois dans des filtres à café et mis en bouteille bouchonnée par un bouchon de liège et stockée debout dans le noir.
Ce trouble va-t-il disparaître et mon calvados resté au degré choisi.
Merci de votre réponse
J'ai l'impression que mon produit a fermenté et le goût est aigre !
Que faire ?
Partagez votre avis, votre savoir et vos questions, contribuez par vos commentaires à un échange d'informations.
Cet espace est réservé à un commentaire en rapport avec le contenu de cette page, pour toute autre question contactez-nous.
Merci d'éviter le style SMS et de soigner l'orthographe.
Merci de noter uniquement les recettes que vous avez testées :-)
Je donne une note :
J'écris mon commentaire :
4000 caractères maximum
Mon Gustave
Mon pseudo :
Mon mot de passe :
Pas encore inscrit(e) ?
La lettre gourmande
Envie de partager ?
Citation
de la semaine :
La gourmandise commence quand on n'a plus faim.
(Alphonse Daudet)
publicité