menu
recherche
Je recherche une recette :
Qu'y a-t-il dans le frigo ?
recette

Dattes au roquefort

Dattes au roquefort
Un apéritif ultra simple, délicieux et sain.
Apéritif - Préparation : 15 min - Repos : 10 min (ou davantage) - Cuisson : 5 min - Niveau : très facile
Ingrédients pour 6 personnes :
• 200 g de dattes (avec les noyaux)
• 80 g de roquefort
Dénoyautez les dattes.

Coupez le fromage en dés et roulez-les en boules entre vos mains.

Fourrez les dattes avec le fromage en écrasant un peu le fromage pour qu'il prenne la forme de la datte.

Couvrez une plaque à pâtisserie de papier cuisson, posez les dattes dessus (fromage au-dessus). Laissez refroidir un peu au réfrigérateur.

Pendant ce temps, préchauffez le four à thermostat 6/7 (200°C) pendant au moins 10 minutes.

Au bout de ce temps, enfounez les dattes au roquefort pour 5 minutes.

Retirez du four, laissez tiédir avant de déguster.
Suggestion :
Dégustez ces dattes avec un vin cuit (Porto, Muscat, Banyuls).
Bon à savoir :
• 
Vous pouvez remplacer le roquefort par du bleu d'Auvergne.
• 
Dégustez ces dattes au roquefort de préférence tièdes (presque froides).
le 06/04/2014 à 20:36
note : *****
Merci pour cette recette c'est délicieux
le 08/12/2010 à 21:03
note : *****
je prends les dattes bio : elles sont trés bonnes.
trés bon et très original
Partagez votre avis, votre savoir et vos questions, contribuez par vos commentaires à un échange d'informations.
Cet espace est réservé à un commentaire en rapport avec le contenu de cette page, pour toute autre question contactez-nous.
Merci d'éviter le style SMS et de soigner l'orthographe.
Merci de noter uniquement les recettes que vous avez testées :-)
Je donne une note :
J'écris mon commentaire :
4000 caractères maximum
Mon Gustave
Mon pseudo :
Mon mot de passe :
Pas encore inscrit(e) ?
La lettre gourmande
Envie de partager ?
Citation
de la semaine :
Les prédestinés de la gourmandise sont en général d'une stature moyenne ; ils ont le visage rond ou carré, les yeux brillants, le front petit, le nez court, les lèvres charnues et le menton arrondi.
(Anthelme Brillat-Savarin, "Physiologie du goût", 1826)
publicité